Travailler les représentations
Retour à la liste des techniques

Le Créaplan

Définition :

Technique d'animation interactive facilitant la créativité.

Objectifs :

Recueillir et organiser un "matériel" intellectuel sur un thème donné en vue d'une production collective (document par exemple).

Déroulement : 

À partir d'un thème ou d'un objectif défini par l'animateur :
- 1ère étape : Préparation du groupe : 5 à 10 minutes. Le Créaplan est, dans un premier temps, le recueil de production individuelle spontanée sous forme de message court, écrit en caractères d'imprimerie sur des supports de couleur de même format. Il est important de limiter l'expression à 3 ou 5 mots au plus, par message, mais de ne pas le réduire à un seul mot (trop de sens possibles). L'animateur amorce le travail en formulant une phrase de lancement. Exemple: "Pour vous, la santé c'est... et...". Ainsi chacun produit des propositions écrites, individuelles et sans débat.
2e étape : L'animateur recueille les messages et il les affiche sur un support qui permet de les lire tous et de les déplacer selon les besoins (voir matériel). Il n'y a aucun tri, ni aucun commentaire, ni aucun refus de la part de l'animateur. À ce stade, toute la production devient commune et anonyme.
3e étape : Tous les messages étant affichés et avec l'accord du groupe, l'animateur coordonne :
• un travail de rapprochement entre les textes (se forment ainsi des groupes d'expressions proches ou similaires)
• un travail de clarification des expressions lorsque le sens n'est pas perçu par tous. Chacun peut donc poser des questions, mais personne ne peut changer un message. Si nécessaire, un complément écrit vient s'accoler à l'expression en cause.
• un travail de critique de l'expression qui peut se matérialiser par un signe accolé au message en cause.
- 4e étape : Chaque "nuage" d'expressions ayant été validé par le groupe, l'animateur peut alors proposer plusieurs pistes:
• donner un titre à chaque "nuage" pour préciser l'idée centrale ou générale de ce groupe d'expressions,
• se mettre en sous-groupe et développer une proposition d'une écriture à partir d'un "nuage" ou groupe d'expressions semblables, puis mettre en commun,
• se mettre en sous-groupe et traiter tout le corpus en forme de synthèse écrite, puis mettre en commun.

Public :

15 à 20 personnes. Si le groupe est plus grand, des simplifications de la méthode s'imposent.

Matériel :

un panneau d'affichage par exemple papier kraft 120x120 - bombe de colle "spray" pour montages successifs - papiers de couleur prédécoupés, format 10x15 (vert, rose, jaune, etc.) - feutres pour tous les stagiaires afin d'écrire leurs messages.

Avantages : 

À partir de la participation de chacun, un corpus d'expressions permet d'entamer un travail collectif assez vite. 

L'animateur :

Il doit se situer clairement dans l'animation, le soutien à l'expression de chacun et l'organisation des échanges. Il doit rester neutre par rapport au contenu.  Il peut proposer des pistes ou des hypothèses pour constituer les "nuages", mais ne doit jamais prendre de décision sans l'aval du groupe. Il doit garantir la règle principale de l'animation : ce qui est affiché appartient au groupe et non plus aux personnes l'ayant écrit.

 

Source : CRES Nord Pas de Calais